Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A propos de météo

    «On se croirait en automne !». Une réflexion qui m’a été faite hier à Mulhouse. Ciel couvert, vent frais, pluie… c’est vrai que tous les ingrédients d’un véritable automne semblaient réunis. Sauf que… il ne faudrait pas oublier les importantes variations qui peuvent exister d’un lieu à un autre dans notre région. Car, quelques kilomètres plus loin, les touristes qui se promenaient dans les allées de l’Ecomusée s’interrogeaient sur la fiabilité d’une météo qui avait prévu un temps couvert et pluvieux avec des températures avoisinant 23° : avec un soleil éclatant et un thermomètre frisant les 30°, l’automne semblait bien loin ! Les sommets vosgiens, au loin, étaient tout aussi dégagés alors que, plus au sud, au-dessus de l’agglomération mulhousienne, flottaient de sombres nuages. Et effectivement, un quart d’heure plus tard, j’avais l’impression d’avoir fait un saut de trois mois dans le temps : «On se croirait en automne !». Bien entendu, mon interlocuteur manifesta un franc scepticisme quand je lui fit part cette nette différence encore renforcée ce vent frais qui faisait encore baisser la température ressentie de 2 ou 3°. Pour narguer un ami, qui s’était plaint le matin même du froid envahissant sa région, j’avais photographié l’ordinateur de bord de ma voiture : j’ai ainsi pu prouver mes dires.

    Sur un parking de la zone commerciale de WIttenheim :

    Temperature1.jpg

    Et quelques minutes plus tard, au centre-ville de Mulhouse :

    Temperature2.jpg

    Ceux qui connaissent bien la région ne seront pas étonnés. Strasbourg sous la pluie alors qu’il fait grand soleil à Colmar, le Sundgau couvert de neige quand il n’est pas tombé le moindre flocon à Mulhouse, la plaine sous une épaisse couche de nuages alors que les sommets sont totalement dégagées… 
    «J’ai bien profité du soleil ce week-end !»
    «Où tu as vu soleil toi ? Il n’a pas arrêté de pleuvoir !»

    Il suffit parfois de faire quelques kilomètres  !

    Cela aussi fait partie des richesses de notre région.