Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Alsace en musiques

  • Les cloches de la cathédrales de Strasbourg

    Le 10 mars 1875 est créée, à Budapest, une cantate, peu jouée de nos jours, de Franz Liszt :"Les cloches de la cathédrales de Strasbourg". L'œuvre ne lui a pas été directement inspirée par ces cloches, mais par un poème de Henry Longfellow, "The golden legend", et plus précisément le prologue, "The spirit of Strasburg cathedral", qui décrit la tempête déchaînée par Lucifer et ses démons autour de la cathédrale, alors qu'ils tentent d'abattre la croix qui surmonte sa flèche. Vaincus par les saints et les anges-gardiens, Lucifer et ses démons sont contraints à la fuite au son des cloches et de l'orgue qui saluent leur défaite. 

    Un autre compositeur, Sir Arthur Sullivan (plus connu pour ses opérettes composées sur des livrets de William S. Gilbert) mettra ce poème en musique, cette fois dans son intégralité, la scène strasbourgeoise retrouvant sa place de prologue.

     

    Et après l'évocation, les vraies :

     

    En complément, le prologue de "The golden legend" d'Arthur Sullivan", inspiré du même poème.

  • Strasbourg - Straßburg

    Deux chants militaires, l'un français, l'autre allemand…

  • Marche !

    Adolphe Sellenick, bien que né à Libourne est Alsacien : son père était originaire de Niederbronn et lui-même a grandi à Strasbourg et deviendra chef d’orchestre à l’opéra de la ville (qu'il quittera pour prendre la tête de la musique de la Garde Républicaine). Il a dû y laisser de bons souvenirs puisque son nom a été donné à la rue où se trouve le Palais des Fêtes (jusqu’en 1972, la salle de concert de Strasbourg).

    Mon beau pays d'Alsace (marche d'Adolphe Sellenick)

    La marche “Rhin et Danube“ est la marche officielle de la Première Armée Française, commandée par le général de Lattre de Tassigny, celle-là même qui libéra Colmar. Ce sont d’ailleurs les armes de Colmar qui figurent sur son insigne régimentaire.