Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Pflimlin

5 février 1907 : Naissance à Roubaix de Pierre Pflimlin. Une “naissance accidentelle“ comme la qualifiait Germain Muller.

Pflimlin.jpgCar Pierre Pflimlin est bel et bien alsacien : son père, Jules, est né le 3 février 1875 à Mulhouse, dans une famille originaire de Steinbrunn-le-bas et sa mère, Léonie Schwartz est née à Altkirch, le 25 juillet 1881. La naissance de Pierre Pflimlin en dehors des frontières régionales n’est en fait qu’un dégât collatéral de la nomination de son père à la tête d’une filature à Roubaix.

Sa mère décède une semaine après sa naissance et c’est en Alsace que l’enfant sera élevé, à Altkirch pendant ses trois premières années, puis à Hirsingue pendant un an et enfin à Mulhouse, où il arrive en 1912. L’Alsace est alors allemande, et c’est donc en allemand qu’il commence sa scolarité, avant de faire ses études supérieures à l’Institut catholique de Paris puis à l’Université de Strasbourg. En 1929, il obtient son doctorat de droit et, en 1933, il s’inscrit au barreau de Strasbourg.

En 1940, il est mobilisé, fait prisonnier et libéré après six mois de captivité.

En 1941, il passe en zone libre et abandonne le barreau pour la magistrature. Il devient juge d’instruction à Thonon-les-Bains. Début 1945, il est nommé commissaire du Gouvernement auprès de la Cour de justice de Moselle. A Metz, il fait la connaissance de Robert Schuman, une rencontre qui décidera de son adhésion au MRP.

De retour à Strasbourg, il reprend la robe d’avocat et est élu conseiller municipal, puis député de l’Assemblée Constituante. Il ne siégera pas longtemps car, en février 1946, il est nommé sous-secrétaire d’Etat à la santé publique. A partir de là, les fonctions ministérielles s’enchaîneront  :

1946 : Sous-secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé et de la Population puis Sous-secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie nationale 

de 1947 à 1951, il est ministre de l’Agriculture dans 8 gouvernements différents

1951 - 1952 : ministre du Commerce et des Relations économiques extérieures

1952 : Ministre d’État, chargé du Conseil de l’Europe puis ministre de la France d’outre-mer

1956 : ministre des Finances et des Affaires économiques

1957  : ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan

du 13 mai au 1er juin 1958 : président du Conseil

du 1er juin 1958 au 8 janvier 1959 : ministre d’État

1962 : ministre d’État, chargé de la Coopération

Au plan local, il est député du Bas-Rhin (1946-1971), Maire de Strasbourg (1959-1983), Président du Conseil général du Bas-Rhin (1951-1976) et Conseiller Régional (1973-1983).

En 1958, en tant que député, il participe à l’élaboration de la Constitution de la Vème république et est à l’origine de l’article 49.3

Au plan européen, il propose, dès 1950 une organisation européenne des marchés agricoles.

De 1959 à 1967, il est représentant de la France à l’Assemblée du Conseil de l’Europe et du Parlement européen

De 1979 de 1989, il est député européen

De 1984 à 1987, il est Président du Parlement européen

Il met un terme à sa carrière politique au terme de ce dernier mandat.

Il décède le 27 juin 2000 à Strasbourg.

 

Écrire un commentaire

Optionnel