Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les facteurs d'instruments en Alsace

L'Alsace est une terre de facteurs d'instruments : Sébastien Ehrahrd, devenu Érard, de Strasbourg, et  Ignace Pleyel (ancien maître de chapelle de la cathédrale de Strasbourg), créèrent tous deux des manufactures de pianos et sont à l'origine du piano moderne. Camille Pleyel, (fils d'Ignace né à Strasbourg) allait faire de la maison Pleyel l'une des plus connues dans le monde entier. Les Silbermann installés à Strasbourg conçurent des orgues réputés pour leurs qualités sonores tout comme les Callinet de Rouffach ou plus récemment, les Kern, de Strasbourg.
A Erard, nous devons aussi la harpe moderne à pédales ainsi qu'un système destiné à rendre le jeu de l'orgue plus expressif en lui ajoutant des nuances ! Pleyel, de son coté, avait développé un piano double dont un des derniers exemplaires est aux Dominicains de Guebwiller.

Moins connus du grand public, les Kirkman, célèbre dynastie de facteurs de clavecins anglais, dont le premier n'est autre que Jacob Kirchmann, né le 4 mars 1710 à Bischwiller qui émigra à Londres où il fonda une manufacture, associé à son neveu Abraham.

L'Alsace est la région de France qui compte le plus d'orgues. Rien d'étonnant donc qu'on y trouve, aujourd'hui encore, un nombre impressionnant de facteurs et restaurateurs :
la manufacture Blumenroeder à Haguenau
Organis Nobilis à Hoerdt
l'Atelier de facture d'orgues Dillenseger à Wingen-sur-Moder
la manufacture d'orgue Richard Dott à Sélestat
la manufacture d’orgues Jean-Christian Guerrier à Willer 
Rémy Mahler à Pfaffenhoffen
Hubert Brayé à Mortzwiller
la manufacture d'orgues Muhleisen à Eschau
pour ne citer que ceux qui ont un site.

Écrire un commentaire

Optionnel