Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un Alsacien, premier dauphin de Mister France

    Ce genre de concours n'est pas vraiment ma "chope de bière" (je laisse la tasse de thé aux Anglais), mais cela fait (un peu) parler de la région. Alors, si nous n'avons pas eu de Miss France, ni de Miss Nationale, nous sommes également passé (de peu) à coté de Mister France. Mais l'honneur est sauf avec une place de premier dauphin pour Sébastien Bucher, Mister Alsace.

    normal_0025.jpgPour les lectrices intéressées, Sébastien est mannequin à ses heures et conseiller clientèle dans une agence strasbourgeoise de la Caisse d'Epargne ! Hasard du calendrier, la Caisse d'Epargne fait en ce moment une campagne publicitaire pour rajeunir son image. Voila argument supplémentaire auquel la clientèle féminie devrait être sensible…

  • Luigi Boccherini

    19 février 1743 : Naissance à Lucca de Luigi Boccherini (décédé le 28 mai 1805 à Madrid)

    Certes, il n’est pas Alsacien, alors que vient faire ici ce grand compositeur, surtout connu du grand public pour son ultra-célèbre menuet ?

    C’est très simple, comme Puccini et Catalani, il est né à Lucca, ville jumelée avec Colmar depuis 1962 et, à ma connaissance, il n’a même pas droit à un nom de rue (les deux autres non plus d’ailleurs) alors qu’il existe à Colmar un quartier dit “des compositeurs“ où l’on trouve les rues Ravel, Widor, Chopin, Beethoven, Berlioz, Mozart, Gounod, Franck, Bizet, Rameau… Etonnant, lorsque l’on sait que le maire de Colmar au moment du jumelage était Joseph Rey, excellent musicien lui-même.

  • Paul Bocuse

    En quoi Paul Bocuse a-t-il sa place ici ? Il n'est pas Alsacien, n'a jamais vécu dans la région et, a priori,  il n'y a aucune raison d'évoquer son nom sur un blog consacré à l'Alsace. Et pourtant…

    Le lien qui l'unit à notre région est peut-être ténu, mais bien réel.

    Paul Bocuse est né à Collonges-au-Mont-d'Or, le 11 février 1926. Sa famille tient un restaurant dans ce village depuis le XVIIIe siècle. A 16 ans, il entre en apprentissage à Lyon mais, deux ans plus tard, il abandonne tout pour s'engager volontairement dans la 1ère Division française libre, où il est incorporé au Bataillon de marche n°24. Cette troupe, après son débarquement en Provence, libère Toulon, remonte le long du Rhône, arrive à Lyon le 3 septembre 1944 et se dirige vers les Vosges. Elle participe à la défense de Strasbourg, puis à la libération de Colmar. C'est en Alsace que Paul Bocuse est blessé au combat. Soigné par les américains, il participe au défilé de la victoire à Paris en 1945.

    Voila déjà un premier point à l'actif de Paul Bocuse. Le second est la longue amitié qui le liait à Paul Haeberlin, le chef de la fameuse “Auberge de l'Ill“. Bocuse obtient sa troisième étoile Michelin en 1965, Haeberlin en 1967 : leurs deux restaurants sont les deux plus anciens “trois étoiles“ au monde ! C'est chez Bocuse, encore, que Marc Haeberlin a fait une partie de son apprentissage. Mais le lien le plus marquant se trouve dans l'adresse même de l'Auberge de l'Ill, 2 rue de Collonges-au-Mont-d'Or. Ainsi, l'une des adresses les plus connues des gastronomes du monde entier fait directement référence à celui qui a été désigné “Chef du siècle“. A noter également que, depuis 1967, les deux villages sont jumelés à l'initiative de Paul Bocuse et des frères Haeberlin.