Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

colmar - Page 2

  • Gustave Adolphe Hirn

    hirn, logelbach, colmar, haussmannGustave Adolphe Hirn est né le 21 août 1815 à Logelbach.
    De santé fragile, il ne fréquente aucune école mais suit des études à domicile, notamment, dans le laboratoire de chimie de la manufacture de son grand-père maternel, Jean-Michel Haussmann, auquel son père était associé. C’est donc tout naturellement qu’il intègre celle-ci, comme chimiste, à 19 ans. Il commence alors ses premières expériences sur la vitesse limite des gaz (1839), sur l’effet thermique du travail (1840), sur les ventilateurs (1845) et sur les méthodes d’essai des moteurs thermiques. En 1845, il se voit confier la responsabilité des  machines à vapeur de l’usine.
    En parallèle, il travaille également sur la thermodynamique et particulièrement sur la surchauffe. La technique qu’il met au point, le “cycle de Hirn“, dans lequel la vapeur est surchauffée avant d’être détendue, est employée dans les centrales électriques.

    Il publie de nombreux ouvrages sur ses recherches et est élu correspondant de l’Académie des Sciences (section de physique générale) le 20 mai 1867.
    En 1868, il publie “Conséquences philosophiques de la théorie de la thermodynamique“.
    Intéressé par les observations célestes (il publie “Mémoire sur les anneaux de Saturne“), il crée un observatoire météorologique à Colmar et se passionne pour l’astronomie.
    Peu avant sa mort, il invente le pandynamomètre (appareil au moyen duquel on évalue le travail mécanique d’un moteur).

    Gustave-Adolphe Hirn meurt le 14 janvier 1890 à Colmar.

    Une rue et une école de Colmar portent son nom. Quatre ans après sa mort, sa statue (due Auguste Bartholdi) est inaugurée dans le square jouxtant la chapelle Saint-Pierre.

    En hommage à Gustave Adolphe Hirn, l’Association Française de Mécanique décerne un prix portant son nom.

    Son grand-père maternel, Jean-Michel Haussmann (1748 - 1824) était le frère de Nicolas Haussmann (1760 - 1846), lui-même grand père du Baron Georges Eugène Haussmann (1809 - 1891) qui transforma Paris.

  • La Foire aux Vins… 66 ans

    Beaucoup l'ont oubliés, les plus jeunes l'ignorent… Jadis, la Foire aux Vins de Colmar se déroulait au centre-ville sur une vaste zone allant de la Place du 2 février à la halle du marché : c'est sur la place qu'était dressée la scène accueillant les plus grandes vedettes du moment, la halle se transformait en halle aux vins…

    Petit retour dans le temps avec le reportage d'un journaliste de l'ORTF Strasbourg, Jean-Marie Cavada !

    Les choses ont bien changé avec le transfert au tout nouveau Parc Expo en 1968. Depuis, les spectacles ont lieu dans "la coquille", le théâtre de plein-air construit sur le modèle du Hollywood Bowl.

    Détruit par un incendie (qui n'épargne que la halle aux vins et le théâtre), le parc ne sera totalement achevé que dans les années 90. En 2011, la halle aux vins est totalement repensée pour en faire une salle pouvant accueillir spectacles et congrès tout au long de l'année. Les espaces découverts du théâtre sont désormais également protégés des intempéries.

    Mais ce qui fait de la Foire aux Vins de Colmar un événement tout à fait à part, ce sont ses spectacles à des tarifs défiant toute concurrence.

     

    Le Festival

    Partie intégrante de la Foire aux Vins, ce que l’on appelle depuis quelques années le festival, c’est-à-dire les spectacles, a largement contribué à sa notoriété. En 1958, 10 ans après la création de la Foire aux Vins, le nouveau progammateur des spectacles, Johnny Starck, allait faire appel aux plus grands artistes de leur temps : à une époque où un chanteur devait faire ses preuves sur scène avant de pouvoir enregistrer un premier disque, la Foire devenait une étape incontournable en province comme l’était alors l’Olympia ou Bobino à Paris
    Un simple coup d’oeil sur la programmation des vingt premières années de ce Festival permet de s’en faire une idée.
    La liste ci-dessous (pourtant réduite aux noms encore connus de nos jours) en est la meilleure preuve.

    1958 : Jean Yanne, Dalida, Luis Mariano et Jean Nohain

    1959 : Jean Nohain, Mado Robin, les Compagnons de la Chanson, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault

    1960 : Tino Rossi, Charles Trenet, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Petula Clark et Georges Ulmer

    1961 : Les Compagnons de la Chanson, Zizi Jeanmaire et Roland Petit, Juliette Gréco, Johnny Hallyday, Georges Guétary et Annie Cordy

    1962 : Colette Renard, Jacques Brel, Sacha Distel, Philippe Clay, François Deguelt, Jean-Claude Pascal et Robert Lamoureux

    1963 : Dario Moreno, Dalida, Sylvie Vartan, Claude François, Jean-Jacques Debout, Colette Deréal, Darry Cowl, Richard Anthony, Pierre Vassiliu

    1964 : Annie Cordy, Alain Barrière, Nana Mouskouri, Frank Alamo, Rika Zaraï et Hugues Aufray

    1965 : Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Fernand Reynaud, Adamo, Françoise Hardy, Les Frères Jacques, Isabelle Aubret, Les Surfs, Eric Charden, Jacques Brel, Claude Nougaro, Guy Bedos, Cliff Richard, The Shadows et Dionne Warwick

    1966 : Sacha Distel, Gilbert Bécaud, Jacques Martin et les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, Eddy Mitchell, Mireille Mathieu, François Deguelt, Jean Ferrat, Patachou, le Palmarès de la Chanson avec Guy Lux, Antoine, Charles Aznavour et Richard Anthony

    1967 : Charles Trenet, Enrico Macias, Marcel Amont, Michel Delpech, Mireille Mathieu, Gérard Majax, Joe Dassin, Guy Béart, Joséphine Baker, Les Charlots et Annie Cordy

    1968 : Nicoletta, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Herbert Léonard, Alain Barrière, Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Gérard Majax, Danielle Darrieux, Mireille Mathieu, Georgette Plana, Marie Laforêt, Barbara, Isabelle Aubret, Régine, Raymond Devos, Jean-Claude Pascal et Manitas de Plata

    1969 : Jacques Dutronc, Les Compagnons de la Chanson, Johnny Hallyday, Pierre Perret, Roger Whittaker et Guy Lux, Ivan Rebroff, Joe Dassin, Antoine, Ginette Garçin, Paul Préboist, Serge Lama, Marcel Amont, Mireille Mathieu, David Alexandre Winter, Pia Colombo, Dominique Webb, Charles Aznavour, Gérard Lenorman, Gilles Dreu et Sylvie Vartan

    1970 : Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, Richard Anthony,  Michel Delpech, Michel Polnareff, Enrico Macias, Michel Sardou, Alex Métayer, Serge Reggiani, Adamo, Nicoletta, Nicole Croisille, Manitas de Plata, Julien Clerc, Fernand Reynaud, Marie Laforêt, Gilles Dreu, Johnny Hallyday et Martin Circus

    1971 : Séverine, Les Compagnons de la Chanson, Les Charlots, Dalida, Hugues Aufray, Joe Dassin, Thierry Le Luron, Claude François, Charles Trenet, Jacqueline Boyer, Johnny Hallyday, Mike Brant, Mireille Mathieu et Georges Moustaki

    1972 : Mady Mesplé, Sacha Distel, Stéphane Grapelli, Michel Delpech, Pierre Perret, Rika Zaraï, Fernand Reynaud, Charles Aznavour, Gérard Lenorman, Marcel Amont, C. Jérôme et Vicky Leandros

    1973 : Jane Rhodes, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Michel Sardou, Hervé Vilard, Mike Brant, Georgette Lemaire, Frédéric François, Nicoletta et Roger Pierre et Jean-Marc Thibault

    1974 : Claude François, Guy Bedos et Sophie Daumier, Charles Aznavour, Jacqueline Boyer, Thierry Le Luron, Dominique Webb, Serge Lama, Robert Castel et Lucette Sahuquet, Patrick Juvet, Georges Moustaki, Barbara, Daniel Guichard, Il était une fois, Joe Dassin et Yves Lecoq

    1975 : Ike et Tina Turner, Philippe Clay, Patrick Green et Olivier Lejeune, Claude Nougaro, Baden Powell, Joe Dassin, Les Compagnons de la Chanson, Nicole Croisille, Johnny Hallyday, Demis Roussos et Eddy Mitchell

    1976 : Daniel Guichard, Nicole Rieu, Julien Clerc, Pierre Péchin, Enrico Macias, Christophe, Sylvie Vartan, Carlos, Jean-Jacques Debout et Chantal Goya, Coluche, Sim, Michèle Torr, Dominique Webb et Claude François

    1977 : Sacha Distel, Joe Dassin, Jane Manson, C. Jérôme, Robert Charlebois, Shuky et Aviva et Stéphane Collaro et Shuki et Aviva

    1978 : Gilbert Bécaud, Boney M, Serge Lama, Alice Dona, Patrick Sébastien, Léo Ferré,  Enrico Macias, Sim, Dizzy Gillespie et Nicolas Peyrac

  • L'Alsace dans le guide Michelin 2012

    Comme chaque année à cette période, les restaurateurs guettent avec angoisse la sortie du célébrissime petit livre rouge de la gastronomie, le Guide Michelin.

    michelin,guide,étoile,étoiles,etoile,etoiles,alsace,colmar,strasbourg,2012,classementSi, au plan national, il réserve quelques surprises (certains parlent même d’injustices déroutantes), la hiérarchie gastronomique alsacienne n’est bouleversée. “L’Auberge de l’Ill“ conserve, pour la quarante-cinquième année consécutive, ses trois étoiles (seul Bocuse fait mieux, avec quarante sept ans).

    A Colmar, cette institution qu’est “le Rendez-vous de Chasse“ retrouve son étoile perdue en raison d’un changement de chef : les choses rentrent dans l’ordre.
    Mais le nombre de restaurants étoilés dans le Haut-Rhin reste inchangé puisque “l’Auberge du Cheval Blanc“ à Westhalten perd la sienne.

    Les seuls autres changement concernent les “Bip gourmands“, c’est-à-dire, des restaurants proposant une cuisine de qualité au prix maximum de 29 €  (35 € à Paris) : deux restaurants bas-rhinois perdent cette distinction, “Am Lindeplatzel“ à Mittelbergheim et “Le Clou“ à Strasbourg. Par contre, dans le Haut-Rhin, ils sont quatre à faire leur entrée dans cette sélection : “La Grangelière“ à Éguisheim, “La Rochette“ à Labaroche, “Les Quatre Saisons“ dans la petite station du Frenz et “Perle des Vosges“ à Muhlbach-sur-Munster.

     

    Le classement complet
    (avec les liens directs vers les sites des restaurants)

    3 étoiles
    Auberge de l’Ill“ à Illhaeusern

    2 étoiles
    Le Cygne“ à Gundershoffen
    La Fourchette des Ducs“ à Obernai

    1 étoile
    L’Atelier du Peintre“ à Colmar
    JY’S“ à Colmar
    Rendez-vous de Chasse“ à Colmar
    Chambard“ à Kaysersberg
    Auberge Frankenbourg“ à La Vancelle
    Relais de la Poste“ à La Wantzenau
    Auberge du Cheval Blanc“ à Lembach
    Le Cerf“ à Marlenheim
    Il Cortile“ à Mulhouse
    “Le Bistro des Saveurs“ à Obernai
    La Poste“ à Riedisheim
    Au Vieux Couvent“ à Rhinau
    La Table du Gourmet“ à Riquewihr
    Philippe Bohrer“ à Rouffach
    Hostellerie du Rosenmeer“ à Rosheim
    Auberge St-Laurent“ à Sierentz
    Au Crocodile“ à Strasbourg
    Buerehiesel“ à Strasbourg
    “La Cambuse“ à Strasbourg
    La Casserole“ à Strasbourg
    Umami“ à Strasbourg
    Nouvelle Auberge“ à Wihr-au-Val
    Le Maximilien“ à Zellenberg

    Bip gourmands
    “Aux Saisons Gourmandes“ à Barr
    Wistub du Sommelier“ à Bergheim
    Au Chasseur“ à Birkenwald
    “Le Pressoir de Bacchus“ à Blienschwiller
    “Aux Trois Poissons“ à Colmar
    “Chez Hansi“ à Colmar
    Côté Cour“ à Colmar
    La Grangelière“ à Éguisheim
    Le Pavillon Gourmand“ à Éguisheim
    Julien“ à Fouday
    Les Quatre Saisons“ au Frenz
    Le Cheval Blanc“ à Graufthal
    La Taverne Alsacienne“ à Ingersheim
    Winstub Arnold“ à Itterswiller
    La Rochette“ à Labaroche
    Gilg“ à Mittelbergheim
    Perle des Vosges“ à Muhlbach-sur-Munster
    Auberge Metzger“ à Natzwiller
    Cheval Blanc“ à Niedersteinbach
    À l’Ami Fritz“ à Ottrott
    La Couronne“ à Reipertswiller
    Le Sarment d’Or“ à Riquewihr
    Winstub Rabseppi-Stebel“ à Saint-Hippolyte
    La Belle Vue“ à Saulxures
    Auberge Ramstein“ à Scherwiller
    La Vieille Tour“ à Sélestat
    A l’Homme Sauvage" à Turckheim
    Auberge du Pont de la Zorn“ à Weyersheim
    Au Raisin d’Or“ à Zimmerbach