Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musiciens - Page 3

  • Isaac Strauss

    Isaac Strauss, chef d’orchestre, compositeur et collectionneur, est né le 2 juin 1806 à Strasbourg.

    Strauss.jpgSa carrière ressemble étrangement à celle de Waldteufel. Comme lui, il vient à Paris pour étudier le violon au Conservatoire. En 1828, il participe à la création de la Société des Concerts du Conservatoire, puis est engagé comme premier violon au Théâtre-Italien où il reste pendant quinze ans. Dans le même temps, il dirige régulièrement de la musique plus légère lors de fêtes, publiques ou privées. Louis-Philippe le nomme à la direction des bals des Tuileries (fonction qu’il conserve après la chute de la monarchie, jusqu’à ce que Waldteufel le remplace en 1867), puis il assurera celle des bals de l’Opéra jusqu’en 1873. Parallèlement, il dirige les saisons de Plombières, d’Aix-les-Bains puis, de 1844 à 1870, de Vichy (Waldteufel animait celles de Biarritz). Il participe ainsi au lancement de la station et c’est sa maison qui sera le lieu de résidence de l’empereur lors de la première cure de ce dernier.

    Il se retire de la scène musicale et voyage à travers l’Europe à la recherche de pièces de mobilier, d’objets liturgiques et de manuscrits hébraïques constituant ainsi une impressionnante collection qu’il présente lors de l’Exposition Universelle de 1878. En 1890, la baronne de Rothschild rachète sa collection pour l’offrir à l’Etat. Elle est aujourd’hui visible au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à l’Hôtel de Saint-Aignan.

    Le “Strauss de Paris“, comme le surnommait Berlioz, meurt à Paris le 9 août 1888.

    Il est l’arrière-grand-père de Claude Lévi-Strauss.

  • Fritz Munch

    photos--2015-05-07-1152607-grand.jpg2 juin 1890 : Naissance à Strasbourg de Fritz Munch (décédé en 1970).

    Fils d'Ernest Munch, fondateur du Chœur de Saint-Guillaume (auquel il succédera), il est également le frère de Charles Munch et le neveu d'Albert Schweitzer. En plus de la direction du chœur, il a assuré la direction du Conservatoire (1929 à 1960), des concerts d'abonnements (1945 à 1950) de l'orchestre municipal (aujourd'hui le Philharmonique de Strasbourg) et de l'Institut de Musicologie de Strasbourg (1949 à 1957).

     

  • Ernst Wachter, un chanteur français à Bayreuth

    19 mai 1872 : Naissance à Mulhouse d'Ernst Wachter.

    Après des études de chant à Leipzig, il fait ses débuts dans le rôle de Ferrando du "Trouvère" de Verdi à la Hofoper de Dresde en 1894. En 1896, il est invité au Festival de Bayreuth où il chante les rôles de Fasolt (Rheingold) et Hunding (Götterdämmerung). L'année suivant il reprend le rôle de Hunding et chante celui de Gurnemanz  de "Parsifal", qu'il reprendra en 1899. Jusqu'en 1909, il est membre de la troupe de la Hofoper de Dresde où il participe à plusieurs créations dont celles de deux œuvres de Richard Strauss, "Feuersnot" (Jörg Pöschel) et Salome (un cappadocien). Il est également invité à la Hofoper de Munich, ainsi qu'à celles de Berlin et de Vienne, et chante en concert à Londres sous la direction de Felix Mottl. Durant la saison 1910-1911, il chante au Stadttheater de Zurich, puis, entre 1915-1919, il est engagé à l'Opernhaus de Leipzig. C'est dans cette ville qu'il achève sa carrière comme professeur de chant et qu'il meurt en août 1931.

    Toutes les biographies le considèrent comme Allemand. De fait, il est né un an après l'annexion et son nom a été germanisé (les prénoms figurant sur l'acte de naissance sont Ernest Julien).

    Acte Naissance EW.jpg

    Même s'il semble avoir choisi de rester Allemand après le retour de l'Alsace à la France, il est Mulhousien !