Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alsace - Page 2

  • François-Marie de Broglie

    Broglie.jpgIl n’est pas Alsacien, il n’a résidé que peu de temps dans la région, et pourtant son nom est indissociable de Strasbourg : François-Marie de Broglie est né le 11 janvier 1671 à Paris.

    La famille est originaire de Chieri, près de Turin. Francesco-Maria di Broglia (1611 - 1656), comte de Revel, arrive en France à la suite de Mazarin. Il est naturalisé français en 1643, puis francise son nom en 1654.

    Son fils, Victor-Maurice de Broglie (1647-1727), maréchal de France, portera le titre de comte de Broglie.

    En 1716, son petit fils, François-Marie, rachète le village de Chambrais (qui est rebaptisé Broglie) et la baronnie de Ferrières en Normandie. Ambassadeur en Angleterre, maréchal de France, il devient duc le 11 juin 1742 lorsque Louis XV érige la baronnie de Ferrières en duché héréditaire sous le nom de Broglie.

    En 1743, il est nommé gouverneur militaire de Strasbourg. Durant son bref séjour, il fait transformer l’ancienne place du Marché-aux-Chevaux en promenade publique avec de beaux jardins. Cette promenade deviendra l’actuelle place Broglie.

    A la tête des troupes françaises en Allemagne, il prend l’initiative d’ordonner le repli de l’armée de Bavière. Louis XV lui retire son commandant et le gouvernement militaire d’Alsace, puis l’exile sur ses terre de Broglie.

    Victime d’une attaque d’apoplexie, il voit sa santé décliner. Le 22 mai 1745, il meurt d’une pneumonie.

     

    La Place au fil des ans…

    Broglie1.jpg

     

    Broglie2.jpg

    Broglie3.jpg

    Broglie 4.jpg

    Broglie 5.jpg

  • Bodo Ebhardt

    Bodo.jpgLui, il n'est pas Alsacien, mais l'Alsace lui doit beaucoup !

    Que serait notre région sans le château du Haut-Koenigsbourg ?

    Et c'est à lui que l'on doit sa reconstruction !
    Bodo Ebhardt est né à Brême, le 5 janvier 1865, et mort le 13 février 1945 à Braubach.

    Architecte et historien de l'architecture, il a fondé et présidé la Deutsche Burgenvereinigung. Ses compétences en faisaient donc le candidat tout désigné pour restaurer le château.

    Même si certains critiques lui reprochent de s'être éloigné de la vérité historique, le Haut-Koenigsbourg n'en reste pas moins l'un des plus beaux exemples de reconstitution d'un château médiéval et l'un des monuments français les plus visités.

    HautKoenigsbourg1.jpg

  • Adriana Maliponte

    Maliponte.jpgEn quoi une star italienne de l'opéra a-t-elle sa place ici ?
    Et pourtant…

    Adriana Macciaioli (car tel est son nom de naissance) est née à Brescia, le 26 décembre 1938. Elle n'a que 9 ans lorsque ses parents viennent s'installer à Mulhouse. C'est là qu'elle poursuivra sa scolarité et apprendra le piano, la danse et le chant (avec Suzanne Stappen Bergman) au conservatoire. A 15 ans, à l'invitation de la célèbre chanteuse Carmen Melis, elle part poursuivre ses études de chant avec celle-ci à Côme. Elle fait ses débuts en 1958, puis remporte le prestigieux concours de Genève en 1960. C'est le début d'une brillante carrière internationale qui la mènera sur les plus grandes scènes du monde.